Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 20:29

foot-shell-campagne.jpg

 

Non, les Pétroplus ne sont pas morts! La preuve : alors que son équipe de foot corpo affrontait samedi au stade Maurice Ragot (stade Shell !) le port du Havre classé premier du championnat, beaucoup n'auraient pas parié gros sur les joueurs couronnais. Et pourtant !

Sous l'oeil et les encouragements de plusieurs membres de la liste "Petit-Couronne Avenir - l'Humain d'abord", les locaux n'ont fait qu'une bouchée des adhérents de la Porte Océane. 4-0 à l'issue d'un match animé et plein d'énergie. Un peu comme celle qui anime Pascal Fromentin, Gérard Letailleur, Stéphanie Turquetille et Célina Ruquier Daniel Moreau, Daniel Vironneau, Françoise Guiltat, Florien Delcroix, Huges Raffic, Jean Claude Vallée, qui n'ont pas hésité à donner de la voix pour encourager et dynamiser les onze courageux footballeurs de la raffinerie.

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans gerard.letailleur
commenter cet article
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 16:08

Petit Couronne : Petroplus : Murzuq Oil présente une nouvelle offre de reprise "actualisée"

La société libyenne, présidée par Jomode Elie Getty, n'a pas lâché le morceau. Elle vient de déposer une offre "actualisée", celle déposée le 4 juillet 2013 ayant été jugée incomplète par les autorités, qui n'ont jamais vraiment accordé d'ailleurs de crédit à l'initiative libyenne.

Or, Murzuq Oil affirme que son offre "aborde point par point l’ensemble du projet, en apportant les garanties demandées, tant financières que techniques". Elle a été déposé Mardi 18 septembre aux liquidateurs, au comité de pilotage et au ministère du Redressement productif.IMG 1714

Au gouvernement d’expliquer son choix, il soutient ou il doit expliquer sa position en cas de refus. Ce midi, plusieurs centaines de personnes étaient présentent à l’assemblée générale, avec un brin d’optimisme. Mais le doute  sur la volonté du gouvernement de sauver le site reste grand.manif 18 Mars paris

La société de Jomode Elie Getty a rendu publics quelques détails de son offre, sur son site internet.

Murzuq Oil propose de racheter 20 millions d'euros les actifs et les activités en liquidation de la raffinerie et 15M€ les actifs de la société de marketing. C'est la Sahara Bank qui avancerait les frais de reprise et se porterait caution des engagements pris par Hyundai (500 M€), une somme qui permettrait notamment de prendre en charge les frais de remise en état et de modernisation du site de Petit-Couronne.

 

Murzuq Oil propose une double prise de participation des Etats libyen et français, respectivement à hauteur de 20% et 5%, par le biais de leur banque d'investissement respective. Le personnel y serait associés à hauteur de 5%. Une offre jugée très sérieuse par la CGT de la raffinerie.

Grande soirée de soutien vendredi 20 septembre à l'avant scéne de Grand couronne à 20heures, venez nombreux! entrée gratuite!

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans gerard.letailleur
commenter cet article
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 02:05

 

C’est un grand plaisir pour moi de célébrer à votre demande cette cérémonie.

La famille Saint Aubin est très connue des couronnais. Pierre célèbre charcutier aux multiples trophées a souvent fait honneur à la commune. Il y a 40 ans, ils ont célébrés leur union également dans cette mairie.

Stéphanie est préparatrice en pharmacie hospitalière au CHI d'Elbeuf,…elle a aussi un loisir sportif: le Basket Ball.DSC_5018--1-.JPG

En 2007, une grande famille va se former avec Vincent ses deux garçons Alexandre, Julien, et Justine et Valentin…

Vincent crée et installe son entreprise dans la prestation de service à Petit Couronne…

Votre mariage, soude six ans de vie commune… Le chemin qui vous amène aujourd’hui en mairie a été assez long, semé d’embûches, de réflexions, d’interrogations, mais plein de convictions et d’amours partagés…Aujourd'hui, vous allez exprimer votre désir et projet de rester ensemble toute votre vie, volontairement, en vous mariant…

 

Mais un mariage c'est aussi le début d'un voyage, un nouveau chemin à tracer main dans la main, avec la volonté et le profond désir de vous entraider et de tracer la route vers des buts, des projets, des rêves... Une route où je vous adresse mes félicitations et mes meilleurs vœux de bonheur, pour vous et votre famille. 

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans gerard.letailleur
commenter cet article
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 21:21

 

A la demande de Karine Toquard et Tony Varacavoudin,  j'ai revêtu l'écharpe tricolore pour officier lors de leur mariage.mariage-tony-Karine.JPG

Deux citoyens engagés dans le vie local, Karine, professeur des écoles et Tony dans le monde sportif. Pour mon retour comme officier d'état civil délégué, mon retour a été l'occasion d'innover en plaçant les futurs mariés face à leurs amis, plutôt que de leur tourner le dos, comme il est coutune de la faire habituellement dans cette salle. Une initiative qui a séduit les nombreux amis présents et les mariés. Le changement c'est maintenant!

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans gerard.letailleur
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 22:15

Comme il est venu l’annoncer en Assemblée générale du personnel, Murzuq Oïl, annonce Jeudi 4 juillet le dépôt d’une offre de reprise de Petroplus avec le groupe Hyundai, pour la raffinerie de Petit Couronne.photo Petro+ armada

 Les salariés soutiennent le projet. Selon un communiqué signé du dirigeant du groupe Murzuq Oïl, Mabrouck Getty, l'offre est présentée avec "une garantie financière solide et Hyundai chargé d'effectuer les travaux de remise à niveau" de la raffinerie.

Alors que notre groupe Petit Couronne Ensemble au conseil municipal de Petit Couronne Jeudi 27 Juin proposait une motion de soutien à la poursuite du maintien de l’activité de raffinage, par des repreneurs qui pour nous existent ou en leur absence par une nationalisation.

Le Maire et sa majorité, repoussait cette motion, expliquant qu’il n’y avait pas de dossiers solides de repreneurs, qu’il fallait passer à autre chose et qu’une étude était engagée par l’état, la région, le département et la CREA pour préparer un autre avenir du site ! Lequel ? Des bruits circulent. Plate forme de distribution d’énergie, méthanisation pour recevoir les déchets de l’ile de France, etc.

Défendre l’indépendance énergétique de la France, les milliers d’emplois qui en dépendent, rien dans le propos du Maire, à l’image des socialistes qui dirigent toutes les collectivités et l’état, pour eux, le personnel a eu un bon PSE, que veulent ils de plus ?

Ils non rien comprisIMG 1714

Les petrolus ne se battent pas pour avoir un bon chèque, ils se battent pour l’emploi et l’avenir du raffinage en France. Malgré les déclarations de certains « responsables » disant qu’il n’y a aucun projet de reprise en tant que raffinerie, l’Intersyndicale, continue à travailler dans le sens du maintien du raffinage. Parle, justement, d’avenir industriel pour la France et d’emplois pour nos enfants.

Aujourd’hui, il existe bien plusieurs dossiers de reprise, dont celui de Murzuq.

Il n’est pas question que des nouvelles barrières soient mises pour empêcher la cession industrielle et tout refus devra être clairement expliqué avec les pièces justificatives à l’appui. Les salariés soutiennent les candidats à la reprise et en premier lieu l’équipe mise en place par Murzuq. Son projet est une chance énorme pour le site, pour la France et pour les échanges entre nos deux pays, estiment-ils.  

Il y a quelques jours, le préfet de Haute-Normandie, Pierre-Henry Maccioni, avait affirmé qu'il n'existait aucune offre de reprise. "Ce n’est pas des discours de repreneurs potentiels qui font une reprise en bonne et due forme. Il faut un projet crédible au plan industriel, financier, et il faut du pétrole. Pour l’heure, aucune proposition ne va en ce sens… Mais si une telle proposition était faite à l’administratrice, on la fera expertiser. Gare à l’instrumentalisation, à la manipulation !", disait alors le préfet à l'issue du quatrième comité de pilotage de Petroplus.

L’état est devant sa responsabilité.

Il existe des repreneurs qui annoncent clairement leurs possibilités techniques, financières et d’approvisionnements en pétrole pour faire vivre la raffinerie et la développer. Alors, l’état doit faciliter cette reprise, lever tous les obstacles administratifs pour permettre cette reprise. Si cela n’était pas fait, nous pourrions clairement en déduire, comme vient de le dire la ministre démissionnée D Batho, que le gouvernement se couche devant l’oligarchie financière et les majors de l’énergie qui veulent empêcher le redémarrage de cette raffinerie, afin d’éviter toute concurrence  pour importer leurs produits finis. Organiser ensuite une certaine pénurie d’énergie en France en vue d’obtenir l’exploitation des gaz de schiste sur le territoire.

 

Mardi 9 Juillet, l’Assemblée Générale du personnel se tiendra, comme chaque semaine, l’annonce du dépôt d’un dossier de reprise qui vient d’être faite par Murzuq, va peut être refaire venir certaines têtes qui avaient disparues depuis l’annonce de la liquidation et du PSE. 

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans gerard.letailleur
commenter cet article
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 22:17

Budget 2013: Recettes stagnantes, dépenses et impôts en hausse, aucuns objectifs pour l’emploi et la croissance.

Avec l’application du traité Sarko-Merckel, signé par Hollande, l’Europe c’est un budget en baisse, pour les dépenses de solidarité et la croissance. Aux promesses et engagements du candidat Hollande, nous assistons à une accélérations des mesures d’austérités, hausse des impôts, taxes et cotisations, hausse des tarifs de l’énergie (gaz, électricité, carburants, casse de la protection sociale et du droit du travail, remise en cause de la retraite et niveau des pensions, montée record du chômage, casse et abandon de pan entier de notre industrie (sidérurgie, pétrolière, automobile). La France termine 2012 avec une croissance zéro et 2013 connaitra la récession si cette politique se poursuit.

Cette politique impacte directement les collectivités locales et leurs habitants, touchés par ces décisions, blocage des dotations de l’état, blocage à nouveau pour trois ans du point d’indice des fonctions publiques, baisse supplémentaire de 3 milliards des dotations pour 2014 et 2015 pour financer le pacte de compétitivité de 20 milliards de cadeaux fiscaux faits au Medef. Alors qu’ils contestaient il y a un an Sarkozy, quel silence aujourd’hui, dans les rangs de la majorité socialiste municipale.

Les collectivités locales, rajoutent même à l’austérité, en réduisant les services, en augmentant leurs coûts, en réduisant les investissements et en augmentant les impôts locaux, au conseil général de seine Maritime et à Petit Couronne.

Flambée de l’impôt foncier.

Les  recettes courantes prévisionnelles stagnent + 1%depuis deux ans, et cela malgré une feuille d’impôts fonciers qui augmentera de 8,40% en 2013, soit +12,4% en deux ans et +34% depuis 2007. voir  toutes les explications dans l'article précedent..

Les dépenses de fonctionnement prévisionnelles augmentent de + 6%sur deux ans, (les dépenses de fonctionnement et remboursement de la dette en capital sont supérieures aux recettes de fonctionnement prévues. (100,38%). Donc, un budget qui ne dégage aucun autofinancement net pour investir.

Des investissements décalés d’année en année, car financés essentiellement par leurs reports, des recettes exceptionnelles et subventions.

Si le capital de la dette baisse, la majorité municipale n’y est pour rien, car il s’agit de la fin des emprunts qui ont financés les gros investissements communaux des 30 dernières années. D’ailleurs, 85% de la dette restante, correspond aux emprunts réalisés depuis décembre2006 par la majorité actuelle. Cette situation favorable aurait dû permettre un autofinancement net important pour les gros entretiens et l’ investissement  créateur de ressources nouvelles. Mais les dépenses courantes de fonctionnement pas maitrisés et supérieures à l’inflation et aux recettes annuelles, ont ruinées la bonne santé financière de la ville. Alors on brade le patrimoine communal pour assurer les entretiens et rénovations  indispensables.

Le Maire inscrit une réserve de 494 000€ en dépenses imprévues. Cette pratique outre qu’elle démontre une gestion très approximative et peut sûre, gèle une somme importante au détriment de l’investissement ou de toutes autres actions solidaires, de soutien à l’emploi et au pouvoir d’achat.

Notre refus de voter ce budget s’appuie sur des propositions budgétaires et fiscales, pour l’emploi, une fiscalité qui n’évolue pas plus que l’inflation, pour préserver le pouvoir d’achat, qui non pas reçues satisfaction.

Notre commune à un chômage supérieur de 4 points (13.5%) à la moyenne national, une action déterminée envers les jeunes sans qualification de 18 à 25ans, par la création de 20 emplois d’avenir, au lieu de 4 proposés par le Maire, nous semble une priorité sociale. Ces 20 emplois subventionnés par l’état, coute environ 75 000€ par an.

Depuis 2007, les taux de fiscalités locales auront augmentés de 44,96% à 56,51% cette année, soit +11,55 points. Le pouvoir d’achat des Petit Couronnais, peut être préservé par une baisse du taux de la TH d’un point, (90 000€ restitués au pouvoir d’achat), qui permettront d’atténuer les + 8.40% de hausse du foncier. Cette somme (90000+75000)= 165000€ peut être financés par une réduction des dépenses imprévues (490 000€), ou d’autres secteurs comme une réduction de 30% des charges et indemnités d’élus (120 000€), en suivant l’exemple du gouvernement, des assemblées (national et sénat) et une réduction (350000€) des budgets fêtes, cérémonie, communication, qui nous semblent pas prioritaires en cette période.

Vous souhaitez être un citoyen engagé, inscrivez-vous par mail : actionscitoyennes©laposte.net  ou tel 0628070252 ou auprès des élus ci-dessous.

 

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans gerard.letailleur
commenter cet article
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 12:28

Pas une semaine ne se passe sans que le gouvernement annonce de nouvelles mesures d’austérité, de hausses de taxes ou d’impôts, ça suffit ! Le débat sur le diesel est très significatif du flou qui accompagne certaines annonces.

Le diesel est mauvais pour la santé nous dit la ministre de l’environnement, pour limiter son usage il faut augmenter son prix disent certains élus et membre du gouvernement. Et bien ça suffit !

Pourquoi, si vraiment le diesel est nocif, ne pas encourager la vente de voitures utilisant l’essence, en baissant les taxes au même niveau que le diesel ?

Pourquoi, ne pas lancer de grands projets efficaces de transports en commun en agglomération et développer l’usage de la voiture électrique ou de très basse consommation ?

Voilà deux mesures qui permettraient, de mettre tous les automobilistes au même niveau de responsabilité citoyenne en changeant progressivement le parc automobile, car l’achat d’un moteur diesel aujourd’hui est principalement  dû au coût de l’énergie plus faible. Si cela est surtout un problème de santé publique, le plus efficace est de rendre la voiture essence pas plus chère en usage que le diesel.

Et puis, cette décision aurait un effet positif sur la balance commerciale de la France, aujourd’hui nous importons à prix fort du diesel, alors que nous exportons de l’essence à prix faible. Alors pas besoin de sortir des grandes écoles pour comprendre que l’intérêt pour le secteur de l’industrie du raffinage en serait le premier bénéficiaire en préservant nos raffineries, comme Petroplus à Petit Couronne ou ailleurs.

Alors citoyens, réveillons nous, faites circuler et signer la pétition, exigeant la baisse du prix de l’essence au niveau du diesel, comme une mesure de santé publique. Si le gouvernement ne s’engage dans ce sens, le débat actuel sur le diesel ne serait qu’une opération  de plus  pour nuire au pouvoir d’achat en accentuant la récession.

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans gerard.letailleur
commenter cet article
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 17:36

Petroplus : un sursis le report de sa cessation du 16 Janvier au 16 Avril 2013.

Cela n’enlève pas la menace d’une cessation plus rapide si à la date du 4 Février il n’y avait pas un repreneur potentiel, mais cela laisse du temps et ouvre un nouvel horizon, que les salariés vont utiliser pour augmenter la pression.Photos-tribunal-le-11-janvier.JPG

1)       Tout doit être fait pour consolider les dossiers en cours pour le 4 février.

2)       Après leur rencontre avec le Président de la République samedi 5 janvier, un premier obstacle vient d’être gagné, le deuxième reste à atteindre : avoir un dossier, soutenu par tous, y compris par le gouvernement, dossier qui devra être déposé au tribunal le 4 février. Ce dossier existe, il nécessite l’affirmation forte d’une volonté politique du gouvernement à sauver la raffinerie. Le président ne repoussant pas l’idée d’une participation du Fonds d’investissement au tour de table avec un repreneur. Contredisant au passage son ministre au budget qui deux jours plus tôt avait déclaré que l’état n’avait pas vocation à soutenir un dossier comme Petroplus.

3)       L’état doit imposer à Shell sa contribution à la reprise du site en assurant sa dette environnementale et sociale.

Pour soutenir ces démarches, les syndicats ont de nouveau invité les politiques au niveau national à venir participer à une réunion de travail et à une prise de parole devant l’assemblée générale du personnel. 6160503532 afb2618c7c sPour l’instant, H Morin sera présent la semaine prochaine, Pierre Laurent probablement fin Janvier et Jean Luc Mélenchon confirmera sa présence.

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans gerard.letailleur
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 19:45

Mes vœux de lutte pour 2013.jlm salut mascotte

Mes cher(e)s ami(e)s,

A Petit Couronne, la raffinerie est de nouveau à l’arrêt, après un sursaut arraché de haute lutte, et elle a démontré, de Juin à Décembre 201,  sa capacité à produire, à être rentable grâce au savoir-faire des salariés.

Syndicaliste, puis  Maire de Petit Couronne de 1977 à 2004, mon slogan était le suivant : « Vivre et travailler au pays ». Pour moi, ce n'est pas un lieu géographique entouré de frontières de barbelés ou de grillages où on empêcherait les gens de circuler ici et là. Vivre et travailler au pays, c'est surtout vivre là où nous avons grandi, là où nous voulons continuer notre vie, que nos enfants grandissent et aient également un avenir. La raffinerie est cette usine qui représente aussi tout cela pour de nombreuses familles Couronnaises.

Mais encore, elle est celle qui a permis le développement d’un tissus industriel de PME, le développement de nombreux équipements publics sur la commune et de multiplier par quatre les emplois au pays, en y vivant dans un cadre de vie agréable, diversifié et accessible à tous.

Et si je me bats, si nous nous battons aujourd’hui contre la fermeture de cette usine, c’est parce qu’il nous semble invraisemblable, incongru de fermer une usine qui produit  l’énergie nécessaire à l’indépendance du pays, qui est compétitive et le sera plus encore si les conditions d’exploitation se font dans le cadre d’une concurrence loyale et régulée.

Le gouvernement socialiste doit faire voter les lois pour  cela et traduire aussi en actes ses promesses de campagne ; c'est là-dessus que le combat se porte et c’est ce que les salariés de Petroplus ont rappelé samedi dernier au Président de la République. Leur lutte n’est pas un combat corporatiste. C'est un combat pour l'intérêt général, pour notre région, notre territoire, pour le pays, pour l'Europe.

Aujourd'hui, il faut arrêter de servir un système qui se détruit, qui nous détruit ; « la finance internationale ». Voilà le but de ce combat. Et nous souhaitons gagner, pas uniquement pour nous, mais pour l'ensemble de la société, pour l'ensemble des humains et des ouvriers que nous sommes.

 

J’en profite pour faire référence à Jean Jaurès (puisque les socialistes sont au pouvoir)  qui lors d’un discours devant les mineurs de Carmaux en 1892 s'exprimait contre la bourgeoisie qui essayait de faire taire les luttes des ouvriers, la lutte des prolétaires :
« Et vous vous étonnez de la véhémence de nos paroles, de la force de nos accusations ! Mais songez donc que nous parlons au nom d’un siècle de silence ! Songez donc qu’il y a cent ans, il y avait dans ces ateliers et dans ces mines des hommes qui souffraient, qui mouraient sans avoir le droit d’ouvrir la bouche et de laisser passer, en guise de protestation, même leur souffle de misère : ils se taisaient. Puis un commencement de liberté républicaine est venu. Alors, nous parlons pour eux, et tous les gémissements étouffés, et toutes les révoltes muettes qui ont crié tout bas dans leur poitrine comprimée vibrent en nous, et éclatent par nous en un cri de colère qui a trop attendu et que vous ne comprimerez pas toujours. » 

Aujourd’hui, l’oppresseur est mondialisé, il se joue des états et des démocraties qui trop souvent capitulent. Alors mon vœu pour l’année 2013, cher(e)s ami(e)s est le suivant : ne vous taisez pas ! Combattez, luttez ! Ne laissez pas faire cette oligarchie dominante qui essaie de nous mettre à terre ! Et tous ensemble, nous allons montrer qu'un autre modèle, qu’une autre vie sont possibles  et que la finance internationale ne passera pas au détriment de l’intérêt des citoyens que nous sommes.

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans gerard.letailleur
commenter cet article
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 01:02

 

 

Afin de faire croire à une renégociation qui n’a jamais eu lieu, Jean-Marc Ayrault multiplie depuis la rentréevisage-europe.jpg les mensonges au sujet du Traité budgétaire européen TSCG. Car c’est bien le texte signé le 2 mars 2012 par Nicolas Sarkozy qui va être soumis au vote de l’Assemblée nationale début octobre et du Sénat fin octobre.

1/ Mensonge sur la rénégociation du traité

Ayrault, le 26 août à l’université d’été PS de la Rochelle : « Les lignes ont profondément bougé. Les choses ont bougé parce que François Hollande a été élu président. »
=> Pas une ligne, ni une virgule du Traité TSCG n’a bougé depuis son adoption au sommet européen du 30 janvier 2012 puis sa signature par Sarkozy le 2 mars.

2/ Mensonge sur la taxe sur les transactions financières

Ayrault, le 26 août à l’université d’été PS de la Rochelle : « Nous avons obtenu la taxe sur les transactions financières grâce au vote du peuple français »
=> La taxe a été décidée en février 2012 sous l’impulsion de Merkel et Sarkozy, avec l’Italie, la Belgique, l’Autriche, l’Espagne, la Finlande, la Grèce et le Portugal. Elle a d’ailleurs été votée au Parlement européen le 23 mai 2012 bien avant le sommet européen de juin où François Hollande prétend l’avoir arrachée.
=> La taxe ne s’attaque pas à la spéculation puisqu’un taux réduit est prévu pour les produits dérivés, qui sont le principal instrument des spéculateurs.

3/ Mensonge sur la règle d’or

Ayrault sur France Inter le 2 septembre 2012 : « Il n’y a pas d’inscription dans le marbre, de cette obligation d’équilibre budgétaire ».

=> Jean-Marc Ayrault disait le contraire le 22 février 2012 sur son blog en dénonçant le "carcan budgétaire concocté par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel et qui étend l’austérité infligée à la Grèce à toute la zone euro".

=> L’article 3 du traité interdit tout déficit structurel de plus de 0,5% de la richesse du pays : "la situation budgétaire des administrations publiques d’une partie contractante est en équilibre ou en excédent ; [cette] règle est considérée comme respectée si le solde structurel annuel des administrations publiques correspond à l’objectif à moyen terme spécifique à chaque pays, avec une limite inférieure de déficit structurel de 0,5% du produit intérieur brut."

4/ Mensonge sur la souveraineté du parlement

Ayrault sur France Inter le 2 septembre 2012 : « Le parlement garde sa souveraineté budgétaire ».

=> C’est faux car le traité prévoit :

  • que la Commission propose un calendrier la baisse du déficit de chaque État
  • qu’un "mécanisme de correction" soit déclenché "automatiquement" en cas de non-respect de la limite de 0,5%
  • que cette règle de déficit soit contrôlée par des "institutions indépendantes"
  • que des sanctions quasi-automatiques soient infligées aux États qui ne respectent pas la règle

5/ Mensonge sur le référendum

Ayrault affirme : « Nous refusons un référendum parce qu’il n’y a pas de transfert de souveraineté ».

=> Jean-Marc Ayrault défendait jusqu’ici la nécessité de consulter le peuple sur la poursuite de la construction européenne, qu’il y ait ou non des transferts de souveraineté. Jean-Marc Ayrault avait notamment défendu le 6 février 2008 lors de l’adoption du Traité de Lisbonne, une motion référendaire dont voici des extraits :

  • « L’Europe a besoin d’une validation populaire ».
  • « Cette motion référendaire est une exigence démocratique. Parce que l’Europe le vaut bien. Parce que c’est le droit des Français ».
  • « Que vous soyez pour ou contre ce traité, ne privez pas les Français d’un débat auquel ils ont droit. (…) Ce n’est pas une volonté de marquer des points contre le président et le gouvernement. C’est une volonté de respecter les Français ».


 

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans gerard.letailleur
commenter cet article

Présentation

  • : Le Blog de Gérard Letailleur
  • : Retrouvez les réactions de Gérard Letailleur concernant les sujets d'actualité et de société. elections municipales, petit couronne, parti socialiste, parti communiste,parti de gauche, front de gauche,
  • Contact

Réseaux sociaux

badge (1)

Recherche

Téléchargement du dossier scolaire

La rentrée scolaire en question, nos explications au format .pdf :

Page 1 Page 1

Page 2 Page 2