Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 décembre 2017 1 25 /12 /décembre /2017 13:31
G Letailleur Maire reçoit Jacques Chérèque ministre et Laurent Fabuis député.

G Letailleur Maire reçoit Jacques Chérèque ministre et Laurent Fabuis député.

C'était à l'époque ou Petit Couronne était dynamique, le 20 décembre 1990, Jacques Chérèque, ministre chargé des reconversions industrielles est venu faire l'inauguration de la première pépinière de Haute Normandie. Il était venu déjà le 6 juin 1989 lorsque ce projet de reconversion de l'ancienne école Pierre Corneille fut engagé. En parcourant les locaux il a vérifié la réussite du projet avec 15 entreprises déjà installées.Jacques Chérèque conclut la visite sur ces mots: " En choisissant la journée de la solidarité pour inaugurer une structure génératrice d'entreprises, Petit Couronne a choisi de relever, parmi d'autre, celui de l'emploi."

Le CIDE est maintenant devenu un équipement de la métropole dans le cadre de ses compétences économiques.

Cette article est en hommage à Jacques Chérèque  qui vient de disparaitre.

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2017 5 24 /11 /novembre /2017 12:11
Photo du pont ou le drame à eu lieu. le 20 octobre 2016

Photo du pont ou le drame à eu lieu. le 20 octobre 2016

Fermer depuis 13 mois.

C’était le 20 octobre 2016, à l’entrée par la rue de la pierre d’état en venant  de la RN 338, une jeune fille percute le pilier du pont et perd la vie, un drame pour toute sa famille et ami (e)s. Depuis cette bretelle d’accès au cœur de Petit Couronne est fermée, pourquoi ? Bien sûr il y a les expertises à faire sur la cause de l’accident.

Mais après 13 mois ou en sommes-nous ?

Cette voie fait partie maintenant de la compétence Métropole de Rouen, en partage avec l’état puisqu’il s’agit de la sortie d’une route nationale. Comme conseiller communautaire,  j’ai interrogé début septembre le responsable technique du secteur. Celui-ci m’a indiqué qu’il avait proposé comme solution au service de l’état.

  1. Pose d’un rail de protection afin d’éviter d’aller percuter le pilier du pont à cas de perte de contrôle du véhicule.
  2. Renforcer la visibilité de la signalisation 50 kms heure, en l’entrée de la bretelle.
  3. Réduire à 90 kms heure la vitesse sur la RN 338 entre l’accès à la bretelle et le dernier rond-point sur le RN 338 en venant de l’agglomération de Rouen.

Ces propositions simples relèvent du bon sens, elles ne posent pas de problèmes financiers d’après le responsable de la métropole. Alors espérons maintenant une mise en œuvre rapide des propositions. Une raison de croire au père noël, si cela devait être fait avant la fin de l’année, pour le plus grand plaisir des Couronnais et des visiteurs, plus de 1500 véhicules jour passent par là en temps normal. Depuis plus de 13 mois déjà, ils doivent selon-leur provenance rallonger leur parcours, produisant bruits et pollution supplémentaires sur d’autres secteurs de la ville.

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 18:46
Il ne faut laisser faire, sans réagir tous ensemble.

Il ne faut laisser faire, sans réagir tous ensemble.

Cette semaine dans Mediapart
 
C’est un débat technique, un maquis de chiffres, de taux et pourcentages qui échappe à l’opinion comme à l’immense majorité des parlementaires. Il faut pourtant suivre le détail du débat en cours sur le budget 2018 (notre dossier est ici), tant il nous dit tout ou presque du projet politique d’Emmanuel Macron. Une donnée, une seule, pour en prendre la mesure : le démantèlement de l’ISF et le plafonnement de la taxation des revenus du capital vont permettre aux cent premiers contribuables à l’ISF d’économiser en moyenne 582 380 euros.

Plus d’un demi-million d’euros de cadeau fiscal ! Soit 42 années de Smic (ce dernier est de 1 153 euros nets mensuels), soit une vie complète de salarié ! A-t-on entendu les bruits d’une révolte ? A-t-on perçu des interrogations dans les rangs des députés La République en Marche, censés être de droite et de gauche, face à une telle machine inégalitaire ? Rien, silence. Ces cadeaux aux ultrariches sont d’ailleurs dissimulés dans les lignes budgétaires : il a fallu l’obstination d’un sénateur pour arracher à Bercy ces indications. Et bien d’autres demandes restent sans réponse. Emmanuel Macron a beau essayer de s’arracher le sparadrap « président des riches », ces choix budgétaires construisent une société d’inégalités toujours renforcées. Alors que rien ne permet de démontrer leur « efficacité » économique.

Cette politique économique vient souligner jusqu’au vertige l’atonie politique du pays. Sur le champ de ruines d'une opposition désintégrée et d’une majorité godillot (tant elle est inexpérimentée), la « verticale du pouvoir » macronien est sans limites. Attention danger.

Faut-il ou non soutenir l’indépendance de la Catalogne ? Chacun se fera son opinion en lisant notre dossier (il est ici) mais deux éléments peuvent déjà être actés : l’inanité de l’Europe, incapable une fois de plus de construire une réponse à une crise qui est aussi la sienne et la tentation autoritaire du gouvernement conservateur de Madrid, Mariano Rajoy se refusant à toute négociation.

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2017 4 19 /10 /octobre /2017 16:25

Un budget sur mesure pour les riches

 

Tout le monde a compris ? La réforme de l’impôt sur la fortune se passe comme ça : les actions et les signes extérieurs de richesse sont exonérés. Cela occasionne une perte pour le budget de l’État de 3,5 milliards d’euros. Le nouvel impôt ne rapportera que 1,5 milliard au lieu de 5 avant la réforme. Notons la petite ruse juridique : l’ISF est supprimé et un nouvel impôt est créé. Impossible alors de parler de rupture de l’égalité devant l’impôt. « C’est juste que les actions et les signes extérieurs de richesse ne soient pas taxés puisque c’est juste un impôt sur l’immobilier ». Malin non ? À ce cadeau s’ajoute donc un « prélèvement forfaitaire unique », un prélèvement « libératoire » de 30% sur l’ensemble des revenus du capital. Deuxième ruse juridique, les 30% incluent la CSG ! C’est là un super « bouclier fiscal ». En tous cas c’est un magnifique cadeau pour ceux qui possèdent du capital et vivent de sa rente. Coût estimé par le gouvernement : 1,5 milliard. Mais on parle plutôt de 2 milliards d’euros.

Pourquoi cette pluie de faveur sur les riches ? Voyons les arguments du gouvernement. Cet argent servirait aux riches pour « financer les entreprises » en les incitant à acheter des actions plutôt que des châteaux. On leur donnerait donc des capitaux pour innover et embaucher comme le dit Bruno Le Maire sur France Inter. C’est doublement inexact : le financement des entreprises ne marche que par deux moyens : l’émission d’actions et les prêts bancaires. Si les riches se précipitaient pour acheter des actions mises en vente pour « financer des entreprises », ils n’en trouveraient pas. En effet le total des actions émises sur le marché par les entreprises pour leur financement ne représente qu’une part infime de l’activité boursière. L’essentiel des placements n’est que de la spéculation et de l’achat-vente d’actions déjà existantes. Inutile et malsain, sans rapport avec le « financement des entreprises ».

Le nouvel impôt en écartant les actions de son prélèvement est donc une incitation à la spéculation et rien d’autre.

Partager cet article

Repost0
22 août 2017 2 22 /08 /août /2017 16:11
Les plus démunis seront les plus touchés

"Le gouvernement fait les poches des plus petits"

Emplois aidés : l'exécutif prépare le reflux

La diminution des contrats aidés décidée par le gouvernement va dégrader la cohésion nationale en affaiblissant fortement le fonctionnement des services publics de proximité.

Cette décision est "un nouveau coup dur pour les collectivités locales qui font traditionnellement appel aux emplois aidés pour remplir certaines missions de service public, c'est une terrible attaque portée au secteur associatif.

A Petit Couronne, plusieurs emplois jeunes assument aujourd’hui divers services, y compris en remplacement de poste de titulaire dans certains secteurs.

La diminution du nombre d'emplois aidés programmée par le gouvernement nous inquiète, la ville va devoir transformer ces emplois précaires en durable afin de garantir une bonne rentrée scolaire.

Seulement 293.000 contrats de ce type sont au total programmés cette année, par le gouvernement, nettement moins que les 459.000 signés en 2016.

APL ; Cinq euros par mois en moins sur toutes les aides au logement.

La mesure, annoncée samedi 22 juillet, fait bondir et est largement critiquée. Décision après décision, le gouvernement fait les poches de ceux qui ne peuvent pas se défendre. Alors qu’ils cherchent, à  réalimenter les poches de ceux qui ont déjà beaucoup.

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, "assure que cette mesure de rigueur très dure et qui va faire très mal dans les publics défavorisés, c'est l'application d'une réforme que le gouvernement Hollande avait prévue, ce qui est dénoncé par ceux-ci.

Pour moi, cette querelle est simplement la traduction  qu’entre Macron et Hollande, les politiques économiques et sociales sont les même. Avec en plus la réforme du code du travail, la mobilisation au mois de septembre doit être l’affaire de tous ceux qui refusent l’austérité et les inégalités qui en découlent.

Partager cet article

Repost0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 00:46
Législatives: Nous pouvions gagner la 4eme circonscription.

L’abstention écrasante qui s’est exprimée le 18 juin, correspond-elle à une grève civique ?

Une députée En Marche élue par 20% des inscrits à Petit couronne !

L’abstention ne fait que progresser de scrutin en scrutin depuis des années. Petit Couronne n’échappe pas à cette vague et plus que sur le plan national.

Au premier tour des législatives la participation n’était que de 47.11%, au deuxième tour elle chute à 39.30%. Soit plus de 60% d’abstention, contre 57,36% au plan national et des votes blancs et nul important 13,86% à Petit Couronne. Notre démocratie est vraiment malade, il est plus que temps de la soigner.

La seule satisfaction sera de voir un bon historique de femmes 224 élues (40%) à l’assemblée nationale. Même si cela n’est pas encore la parité. Notons que sur notre circonscription 4eme, que si le PCF avait soutenu la candidate France Insoumise, Laura Thieblemont celle-ci avait toutes les chances d’être aujourd’hui élue.

Quelques repères sur notre ville et circonscription au premier tour des législatives entre 2012 et 2017.

Des électeurs inscrits en baisse contrairement au plan national ; 6221 en 2017, contre 6263 eu 2012. Cela correspond en partie à une baisse de la population de 250 habitants.

 année                  2012                                                  2017

Votants ;              56,30%                                              47.11%

Parti socialiste ;     1813 voix (52.63%)                       402 voix (14.20%)

Droite; divers ;       387 voix (11.23%)                        168 voix (5.93%)

FN ;                      683 voix (19.83%)                        575 voix (20.31%)

PCF                      426 voix (12.37%)                         264 voix  (9.33%)

France Insoumise :                                                      437 voix (15.44%)

En Marche                                                                 783 voix (27.66%)

Observations :La FI pouvait gagner la circonscription, la preuve!

Les forces de gauches PCF et FI représentent 24.77% à Petit couronne. Dans la circonscription ils ont FI 13.65% +PCF 7.88% = 21.53%, alors que le FN n’avait que 19.25% pour ce qualifier. Avec la dynamique du 2eme tour, la victoire pouvait être là! Quelle erreur!

Alors que la France Insoumise avait décidé de me pas présenter un candidat dans la 3eme et la 6eme circonscription pour permettre l’élection de S Jumel et H Wulfranc, le PCF à présenter des candidats dans toutes les circonscriptions du 76 et a probablement fait perdre une députée de gauche de plus en 76.

A noter l’énorme recul du PS dans cette circonscription.52.81% en 2012, 18.95%, en 2017, une perte de 33.86%. A Petit Couronne le candidat PS réalise le plus mauvais score des villes moyennes de la 4eme circonscription. J’ai écrit en février dernier que les seuls nouveautés dans les élections à venir étaient la création d’En Marche et de la France Insoumise, cela est vérifié. Alors, y aurait-il un réveil citoyen, Petit Couronnais venez rejoindre notre mouvement.

Partager cet article

Repost0
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 18:02
Sa Candidate LAURA THIEBLEMONT son suppléant BRUNO GUILLIOT

Sa Candidate LAURA THIEBLEMONT son suppléant BRUNO GUILLIOT

Les seul (e)s Candidat (e)s  Avec Jean Luc Mélenchon et le programme L’Avenir en Commun.

Avec la France Insoumise, un an plus tard, voir le clip ci dessous:

https://youtu.be/Z6wIDOUDkao

Partager cet article

Repost0
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 15:05
Législatives de Juin, Les insoumis présents dans notre circonscription.

Le second tour de l’élection présidentielle n’a rien réglé. Plus de 60% des électeur.trice.s ne se retrouvaient dans aucune des deux candidatures présentes au deuxième tour. L’élection d’Emmanuel Macron marque d’abord la volonté de battre le Front National et est fortement affaiblie par un nombre historique de bulletins blancs et nuls ainsi qu’une abstention de 25%, au plan national.

A Petit Couronne, le second tour amplifie le résultat national avec plus d’absentions, de votes blancs et nuls et moins de bulletins Macron.

Sur 6241 inscrits, seulement 63.32% votants ont exprimés un choix Macron ou Le Pen. Macron recueille moins de 40% des inscrits.

Les insoumis présents aux législatives de Juin.

Les élections législatives sont donc d’une importance cruciale pour ne pas donner les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron et voter pour un avenir en commun. Une autre majorité est possible!

C’est donc de manière offensive que nous allons aborder ces élections législatives et faire une même campagne nationale dans la continuité de l’élection présidentielle, autour d'une même identification et avec

des candidat·e·s portant partout le même programme. C'est notamment le sens de la charte des candidat·e·s de la France insoumise.

.

Partager cet article

Repost0
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 12:08
Gérard Letailleur avec Jean Luc Mélenchon à la gare de Rouen venir soutenir les Petroplus en lutte.

Gérard Letailleur avec Jean Luc Mélenchon à la gare de Rouen venir soutenir les Petroplus en lutte.

Le pire débat d’un second tour de l’élection présidentielle.

Une audience très faible, malgré la diffusion sur 6 chaines.

La présence à ce niveau de M Le Pen révèle aussi une crise de la démocratie française. 

Nous avons eu la confusion totale. Un candidat, Emmanuel Macron, toujours aussi plat et flou sur son programme, hormis pour faire savoir que les retraités seront les premiers touchés par la hausse de 1.75% de la CSG. Que les protections sociales pour les salariés seront remises en cause, etc. et une candidate passant les trois quarts de son temps à dénoncer plutôt qu’à développer ses thèses. Celle qui depuis dix ans tente de faire passer l’idée que le Front national a changée, qu’il est prêt à gouverner, n’a rien démontré.

Face à elle, Emmanuel Macron, a bénéficié du contraste en apparaissant sérieux, mais pas du tout convaincant, ni clair sur ses propositions.

Notre système politique qui est gravement atteint et démontre l’absurdité, de nos institutions ainsi que le niveau alarmant des deux candidats qui restent en face à face le 7 mai. Ce qui s’est passé hier soir est inouï et dangereux pour le pays.

Nous pouvons mesurer, combien un débat Macron, Mélenchon aurait eu une tout autre tenu. Mais le jeu malsain du PS qui a tué son candidat, tout en cherchant à barrer le chemin du second tour à Mélenchon n’aura pas permis cela.

Peu importe, les candidats de la France Insoumise aux élections législatives de Juin prochain seront encore là pour relever le défi.

Macron sera sans doute vainqueur par défaut (encore une fois !), le 7 Mai. L’humeur « dégagiste » dont il a profité, par les vertus d’un système qui donne tous les pouvoirs au candidat d’une fraction du pays, ne se dissipera pas par la magie d’une élection. Plutôt que de célébrer sa victoire, il serait bon qu’Emmanuel Macron mesure cela.

On lâche rien les insoumis, rendez-vous les 11 et 18 juin prochain, pour redonner un avenir ensemble au pays.

Partager cet article

Repost0
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 19:48

Jean-Luc Mélenchon a d'ores et déjà réuni plus de 7 millions de voix à l'élection présidentielle. La France Insoumise finit en tête dans 67 circonscriptions et est en seconde position dans 167 circonscriptions.
Avec 7 millions de voix qui restent mobilisées les 11 et 18 juin, nous sommes en mesure d'être présent au premier et au second tour dans 451 circonscriptions.
Si chaque électeur et électrice de Jean-Luc Mélenchon porte ses voix sur les candidat-e-s de la France Insoumise à l'élection législative, il est à notre portée d'élire au moins 185 parlementaires à l'Assemblée Nationale pour en finir avec la Vème République.

On ne lâche rien ! Tout est encore possible les gens.

Dimanche 7 Mai, pas un vote pour Le Pen, Pas de confiance pour Macron, j'ai décidé, je vote blanc.
 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le Blog de Gérard Letailleur
  • : Retrouvez les réactions de Gérard Letailleur concernant les sujets d'actualité et de société. elections municipales, petit couronne, parti socialiste, parti communiste,parti de gauche, front de gauche,
  • Contact

Réseaux sociaux

badge (1)

Recherche

Téléchargement du dossier scolaire

La rentrée scolaire en question, nos explications au format .pdf :

Page 1 Page 1

Page 2 Page 2