Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2018 3 03 /10 /octobre /2018 22:42
Le concept de l'Archipel mis à mal, nous y reviendrons pour expliquer nos votes au conseil municipal

Le concept de l'Archipel mis à mal, nous y reviendrons pour expliquer nos votes au conseil municipal

L’apprentissage de la natation aux scolaires, première victime des travaux à L’Archipel et de sa gestion privée à venir.

 

Une hausse très importante de noyade ces derniers mois, inquiète les pouvoirs publics et l’éducation nationale.

Depuis plusieurs décennies a Petit Couronne, les enfants dès la maternelle, en primaire et collège, bénéficient de cours de natation presque deux fois supérieur à ce qu’exigent les textes officiels.

Or les travaux qui vont être engagés à l’Archipel conduisent le Maire et sa majorité à profiter de cette période pour réduire de moitié le nombre de leçon de natation envers les scolaires pour les deux années à venir. Par économie il ne prévoit d’aller faire les cours dans d’autres piscines à coté de nous.

Mais cela va-t-il s’arrêter là ? Un mensonge caché.

Pour faire voter la mise en délégation privée, le Maire et sa majorité ont écrit et répété que tous les services publics actuels écoliers et associations seront maintenus ?

Alors interrogeons-nous, dans l’hebdo n 135 du 22 au 28 septembre qui présente le projet de gestion privé, il est écrit « continuer à accueillir les écoliers conformément aux directives de l’éducation nationale »

Dans ce cas, cela consiste à réduire de moitié l’apprentissage de la natation scolaire pour les enfants de la commune.

Après de nombreuses réductions dans les activités péri scolaires, déjà faites depuis quelques années, il y aurait là un recule dangereux, car savoir nager en sortant de l’école est primordial pour la vie d’un enfant.

Si cette intention se confirme, il faudra y voir un nouveau mensonge, une volonté de réduire les dépenses éducatives et de permettre à l’exploitant privé futur de libérer des heures à usage commerciale plus importantes. Il y a bien dans ce projet une logique commerciale prioritaire au détriment du service public. C’est pour cela que notre groupe n’a pas voté ce projet.

Partager cet article

Repost0
1 août 2018 3 01 /08 /août /2018 18:33
Comment redonner de l'attractivité à notre ville?

Commerce local en berne à Petit Couronne, Pourquoi ?

 Il  n’y a pas qu’une seule explication, mais la population notamment qui n’a pas la mobilité nécessaire est aujourd’hui particulièrement sanctionnée par la fermeture de plusieurs magasins, superette au quartier La croix, boucherie, librairie, boulanger et primeur en centre-ville. Si 2 d’entre eux sont  repris par de nouveaux exploitants,  boulangerie et primeur, l’avenir des autres restent incertains. La présence de centre commerciaux important dans les villes voisines attirent bien sûr de nombreux clients, le commerce local doit aussi en tenir compte et adapter ses prestations à cet environnement.

Pourquoi cette situation qui touche aussi le corps médical et service public. (Manque de médecin, réduction d’heures d’ouvertures à la poste) La ville elle-même pratique depuis plus de 8 ans des réductions de services régulièrement. (Piscine, bibliothèque, mairie, service aux personnes âgées)

Une première réponse concerne la perte d’attractivité de notre ville qui s’accompagne en même temps par un recul important de notre population (-500 habitants au dernier recensement). Un recul tout aussi important de nombres d’emplois dans la commune moins 3.5%. Cette situation affecte fortement le commerce local qui subit une perte de chiffre d’affaire et rend difficilement supportable les loyers commerciaux pratiqués en générale à Petit Couronne. Certains propriétaires en plus, même des politiques d’exclusions qui ne favorisent pas l’installation de certains demandeurs.

Certes, il y a aussi des erreurs personnelles de gestion, mais l’essentiel des difficultés trouvent leur cause dans la perte d’attractivité de la ville et rien dans la politique mené par la ville, son Maire et sa majorité municipale actuelle n’est mis en œuvre pour favoriser une dynamique dans ce domaine.

La ville, n’a pas à assurer la gestion d’un commerce, mais elle peut par une gestion foncière de l’immobilier commercial favoriser l’implantation de commerçant. C’est cela que nous avons fait il y a 30 ans, pour permette l’installation de certains commerces comme la superette place Mendes France ou certain commerce en centre-ville. Mais depuis 10 ans ce patrimoine a été vendu, nous l’avons dénoncé en conseil municipal. De même aucune initiative fiscale n’a été mise en œuvre pour lutter contre les casses commerciales vides, contrairement à d’autres villes qui agissent.

Heureusement, il y a encore des initiatives privées, qui permettront peut-être de palier, l’inaction notoire de cette majorité municipale. Nous vous invitons à rejoindre notre groupe d’action municipale pour mettre en œuvre une dynamique municipale nouvelle.

Inscrivez-vous : sur ce blog, ou par mail ;  « vensemble©laposte.net »

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2018 1 02 /07 /juillet /2018 14:27
James Mauvillain en séance du conseil municipal en 1990.

James Mauvillain en séance du conseil municipal en 1990.

Ce matin, la famille, les ami (e)s de James Mauvillain se sont retrouvées à l'église de Petit  Couronne pour un dernier adieu. James était un ami fidèle, conseiller municipal aux travaux durant deux mandats avec moi, il a été un président actif, présent et dévoué de la société d'économie mixte qui a construit et géré de nombreux logements sociaux dans notre ville.

Sa vie a été consacré à la défense des Hémophiles, dont il était encore président d'honneur, après de très nombreuses années comme secrétaire général de l'association Française des hémophiles. Habitant Petit Couronne cité gaz de France, il fut promu au grade de chevalier de la légion d'honneur par Claude Evin, ministre de la santé en 1989, cette distinction lui a été remise en Mairie de Petit Couronne par B Kouchner, fin 1989.

Adieu l'ami, je garde de toi cette fidélité durable et sincère, ton application à agir dans la discrétion. Tu as été durant plus de 12 ans un élu municipal efficace et précieux et cela je t'en remercie encore en ce jour ou tu nous quitte.

Partager cet article

Repost0
6 juin 2018 3 06 /06 /juin /2018 19:29
La création du CRJS à Petit Couronne, une chance pour la ville, un dynamisme pour nos jeunes, une opportunité pour l'avenir de notre collège. Photo, Pose de la 1er pierre.

La création du CRJS à Petit Couronne, une chance pour la ville, un dynamisme pour nos jeunes, une opportunité pour l'avenir de notre collège. Photo, Pose de la 1er pierre.

Après plus de 5% de hausse des impôts locaux en 2017, la hausse 2018 sera de 1,2% avec la revalorisions des valeurs locatives.

Notre groupe à voter contre le Budget, pourquoi ?

Le budget prévisionnel de fonctionnement voté par la majorité municipal marque une progression de dépenses de 4.5% par rapport au compte administratif 2016 en incluant une provision de 500 000€ de dépenses imprévues. Cette majorité malgré un vote du budget trois mois après  le début de l’exercice n’est toujours pas capable de cerner au mieux ses dépenses.

Notons que les réductions d’effectifs ou de services effectués ces dernières années, permettent seulement de réduire la hausse des dépenses.

Côté recettes, la baisse des recettes provenant des services et activités fournies par la ville se poursuit, alors pour compenser, la hausse des taux communaux en 2017 TH et FB, (+5.5%), les recettes fiscales et taxes seront en hausse de  436509€ entre 2016 et la prévision 2018. Notons que la perte de 750000€ de taxes foncières que le Maire avait claironné partout avec l’arrêt de la raffinerie n’a jamais était réelle, car le foncier c’est du terrain et lui reste là, comme nous l’avions dit.

La ville à toujours un autofinancement net, très faible, pour investir.

Le patrimoine communal (terrain et bâti) réalisé par les gestions antérieures avant 2007 a été progressivement cédé ces dernières années, (plus de 5 000 000€,), pas forcément aux meilleurs prix et dans l’intérêt des Couronnais. Cette manne reçue en héritage a permis de faire certains investissements utiles en réhabilitation, isolation, gros entretien école et centre de loisir, etc.

D’autres projets, comme l’archipel dont l’addition des travaux prévisionnels augmentent en quelques semaines de 7 000 000€ à près de 10 000 000€ aujourd’hui. Pour nous ce projet est en même temps très discutable sur la finalité d’investissement et les prévisions financières en coût de fonctionnement.

L’absence d’études comparatives entre les gros travaux d’entretien à faire et l’objectif d’une démolition à 80% de l’équipement ne nous permet pas un choix pertinent.

L’objectif pour le Maire et sa majorité est avant tout d’aboutir à une gestion privée commerciale. Comme pour la SNCF, le maire et sa majorité veulent réduire les charges des personnels, avec un statut privé, moins 15% envisagé. Rien ne nous semble aller dans l’intérêt des Couronnais et en particulier des enfants qui verront l’apprentissage de la natation réduit, voir supprimé pendant les travaux, selon un compte rendu de la commission scolaire.

Quand le Maire écrit et clame un déficit de 830 000 euros, il ment une fois de plus.  Il ne prend pas en compte les 92 séances de natation des nos enfant chaque année, les maîtres nageurs mit à disposition d'association, il inclut toutes les charges des autres bâtiments, salle de sport, vestiaires, musculation, stade, oui cela à un coût mais n'est pas un déficit c'est du service public. S’agit-il de gonfler le montant du déficit qui pour partie correspond à un service public (apprentissage de la natation) pour mieux justifier le passage en gestion privé ?

L’absence d’études sur le coût de fonctionnement futur des divers pôles, salle de sport, vestiaires, CRJS, ne permet pas de sujet la pertinence du projet de démantèlements et le cout de gestion future. Nous en reparleront, mais si vous souhaitez participer à une relance du dynamisme pour notre ville. Venez nous rejoindre

 

Partager cet article

Repost0
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 17:21
22 Mars. Une première manifestation à Rouen importante.

22 Mars. Une première manifestation à Rouen importante.

Le 22 mars 1968 j'étais déjà dans une manif, aujourd'hui 22 mars 2018 j'y suis à nouveau, pour lutter contre la casse des services publics, le pouvoir d'achat, l'emplois, les retraites. 

Une forte manifestation à Rouen mais aussi à Paris et dans toute la France.

Partager cet article

Repost0
15 mars 2018 4 15 /03 /mars /2018 17:27
J'étais cet après midi avec les personnels des maisons de retraite médicalisées qui luttent pour leurs conditions de travail et le respect de la dignité vers les personnes qui soignent. Ils ont mille fois raison de faire valoir leur lutte.J'étais cet après midi avec les personnels des maisons de retraite médicalisées qui luttent pour leurs conditions de travail et le respect de la dignité vers les personnes qui soignent. Ils ont mille fois raison de faire valoir leur lutte.

J'étais cet après midi avec les personnels des maisons de retraite médicalisées qui luttent pour leurs conditions de travail et le respect de la dignité vers les personnes qui soignent. Ils ont mille fois raison de faire valoir leur lutte.

Journée de mobilisation aujourd'hui pour les retraités dés ce matin devant le théâtre des arts et cortège cet après midi pour les personnels des établissements publics des personnes âgés. J'ai personnel accompagné ce cortège, car leur lutte est essentiel, les conditions de travail et les moyens mis à leur disposition sont vraiment indigne pour notre pays. Le 22 mars un autre temps fort d'action aura, soyons tous présents. 

Partager cet article

Repost0
10 mars 2018 6 10 /03 /mars /2018 12:12
 Manifestation!CSG:arrêtons le massacre!Mobilisation générale !

Chère amie, cher ami, 
  

Depuis l’application de la hausse de la CSG le 1er janvier, les retraités vivent dans l’angoisse. Car, quand le gouvernement annonce une augmentation de la CSG de 1,7%,c’est concrètement pour les retraités entre 25 et 50 euros de moins par mois !

Voilà les montants !
Bien sûr, il est plus facile d'augmenter la CSG que d'avoir le courage de baisser des dépenses publiques, parfois contestables.

Comme il est plus simple d’augmenter les taxes sur les dépenses courantes des Français, gaz, électricité, mutuelles, eau, assurance, carburant, etc…
Emmanuel Macron et son gouvernement communiquent depuis des mois sur une hausse de 1,7 point de la CSG…

Mais en réalité, 1,7 point, cela correspond à une hausse de 25 % pour 9 millions de retraités. Oui, voilà les vrais chiffres …
C’est même pour certains couples, 600 euros de moins par an !
Ce sont des millions de Français qui, après avoir travaillé toute leur vie, se demandent comment finir leur mois.


J’entends certains dire que cette hausse de la CSG sera compensée pour tous les retraités par la suppression de la taxe d’habitation.
 

Non !
 

La hausse de la CSG c'est maintenant

La suppression hypothétique de la taxe d’habitation
ce n’est pas avant novembre et étalée sur 3 ans


Et encore, cette suppression n'est qu'une promesse...
En plus, tous les autres impôts locaux vont grimper de façon considérable car il faut bien que les élus financent leurs dépenses... Voilà l’entourloupe !

Le Président avait pourtant promis de redonner du pouvoir d’achat à tous les Français... 

Aujourd’hui ce sont les retraités qui sont les plus touchés par les dernières mesures du gouvernement, à qui le tour demain ?

Jeunes et moins jeunes, salariés, travailleurs indépendants : nous sommes tous concernés par la hausse de la CSG.

Surtout quand on se rappelle qu’entre 1991, année de la création de cette taxe, et 2018, la CSG a été multipliée par plus de 8 pour les salariés !

Disons stop maintenant car les Français ne sont pas des vaches à lait.
Vous et moi, on ne peut faire bouger les choses, le 22 mars prochain il faut rejoindre la lutte, manifestation ! CSG : arrêtons le massacre !
Mobilisation générale ! Mobilisation de toutes les générations !
Encore une fois, nous sommes tous concernés.

Partager cet article

Repost0
27 février 2018 2 27 /02 /février /2018 20:25

Bonjour,

Retrouver un média libre chaque soir à 20h, cliquer sur le lien ci dessous

https://www.lemediatv.fr/

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2018 7 28 /01 /janvier /2018 16:42

L’hypnose fonctionne et masque la violence de politiques inégalitaires.

Avec 24 % des suffrages exprimés au premier de l’élection présidentielle, il occupe sans coup férir la quasi-totalité du champ politique et médiatique avec l’appui des éditorialistes des grands médias.  Quand sera-t-il de la durabilité du dispositif politique construit et d’un chef  l’État qui sature l’espace public d’images léchées, soigneusement produites et sélectionnées par ses équipes de communication.

A Davos, celui qui s’inquiète des inégalités mène dans son pays la politique la plus favorable aux plus riches depuis des décennies. Celui qui fustige la mondialisation en perte de sens lance son pays dans la concurrence fiscale. Celui qui demande la prise en compte des « biens communs » envisage une vague de privatisations qui fait déjà saliver les grands groupes mondiaux et français.

L’aveu ! Le président de la République fait allégeance au néolibéralisme : il a reconnu que, désormais, le pouvoir politique n’était plus rien sans la bénédiction du pouvoir économique. En acceptant cet ordre, le chef de l’État fait deux promesses aux Français : celle que les grandes multinationales vont améliorer la mondialisation ; et celle, que la France va bénéficier de la mondialisation.

Le gouvernement mène bien une politique de droite, ce dont personne ne doute plus.

Le plus remarquable reste que les Français veulent bien croire en tout ce qu’il raconte.

Pendant que le président séduisait en anglais les grands du monde économique, les affaires continuaient. La compétitivité de la France se dégrade, Carrefour efface en trois ans plus d’emplois que les invités de Versailles ne veulent en créer en cinq ans, les ruptures conventionnelles collectives se multiplient, l’emploi reste sans dynamique, comme le pouvoir d’achat, et un grand patron, Vincent Bolloré, tente de museler une presse qui lui déplaît. Rien de tout cela pourtant n’émeut une opinion qui veut y croire. Mais pour combien de temps, la question est posée.

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2018 5 26 /01 /janvier /2018 17:12
Comme les équipements publics sur notre commune, la poste réduit aussi les heures d'ouvertures au public, quel avenir l'attend?

Comme les équipements publics sur notre commune, la poste réduit aussi les heures d'ouvertures au public, quel avenir l'attend?

Meilleurs voeux à tous pour 2018.

C’est une année qui débute avec une perspective de baisse du pouvoir d’achat pour le plus grand nombre d’entre nous. En effet, la hausse des taxes (gaz, eau, électricité, timbres…), impôts divers locaux, la baisse des APL, l’augmentation de la CSG... dépasseront largement la baisse des cotisations sociales ou les 30% de baisse de la taxe d’habitation qui ne touchera qu’une partie de la population. Cette situation va créer de nouvelles inégalités. Les seuls gagnants en ce début d’année 2018 sont d’abord les plus fortunés. Oui, nous sommes bien dans une politique de droite et inégalitaire. Il reste à espérer une amélioration dans l’emploi.

Une ville qui recule toujours:

Pour notre commune, l’Insee a publié fin décembre 2017, le résultat du dernier recensement. Entre fin 2010 et fin 2015, la commune a perdu 467 habitants, passant de 9209 à 8742. Cela explique mieux que n’importe quel argument, la perte d’attractivité et de dynamisme que chacun constate. Ce recul d’habitants est le premier depuis plus de 50 ans.

Des services et équipements toujours en recul depuis 10 ans.

Que cela concerne les activités périscolaires, sportives, culturelles, de loisirs, l’aide sociale en général, nous constatons partout les reculs du service public en heures d’ouverture ou en services rendus.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le Blog de Gérard Letailleur
  • : Retrouvez les réactions de Gérard Letailleur concernant les sujets d'actualité et de société. elections municipales, petit couronne, parti socialiste, parti communiste,parti de gauche, front de gauche,
  • Contact

Réseaux sociaux

badge (1)

Recherche

Téléchargement du dossier scolaire

La rentrée scolaire en question, nos explications au format .pdf :

Page 1 Page 1

Page 2 Page 2