Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 15:43

Le train d'enfer passe dans la banlieue de Rouen

 

Une fois de plus l'opacité est de mise dans le nucléaire en laissant la population dans l'ignorance des risques qu'elle encourt puisque des militants du PG présents à proximité du passage du train d'enfer à Hoenheim ont pu mesurer un taux de radioactivité 20 fois supérieure à la normale.

Est-il possible que quand le train d'enfer passe, cela soit AREVA qui fasse la loi.

Les autorités et l'administration française sont à la botte du lobby nucléaire :

Les militants pacifistes qui protestent contre le nucléaire sont-ils donc terrifiants au point que la SNCF demande à ses agents de se mettre aux aguets pour les attendre ?

Les militants pacifistes qui protestent contre le nucléaire sont-ils donc terrifiants au point que les Ministères de l'Intérieur et de la Défense mobilise policiers et gendarmes en masse. 2 pour 1 manifestant

Il n'existe aucune solution pour gérer les déchets nucléaires. Arrêtons de les enfouir et d'en produire! Sortons du nucléaire.

Vendredi 05 novembre 2010, des militants se sont rassemblés à la Gare de Sotteville-Lès-Rouen de 18 h à 22 h 30 pour exprimer leur opposition au passage d'un convoi très important de matières nucléaires à destination de l'Allemagne.

Pour autant cette manifestation n'a pas pu réaliser l'objectif prévu : à savoir effectuer un contrôle citoyen sur le convoi qui devait stationner selon le planning de la SNCF 50 min. à Sotteville les Rouen.

Malgré la présence d’élu(e)s locaux et régionaux, ni les services de l'Etat ni de la SNCF n’ont autorisés d'effectuer les mesures que nous voulions réaliser,  le « train d'enfer » s'est arrêté 40 min au milieu du triage de Sotteville les Rouen, exposant les cheminots, les populations riveraines, les équipements et l'environnement à une radioactivité dont la nocivité n'est plus à démontrer. Le convoi  reprenant sa route vers Gorleben, deux experts de l'ACRO ont pu réaliser avec des moyens sommaires quelques mesures, 6 mètres au dessus d'un convoi qui roulait déjà à vive allure. Leur observation est sans appel : le convoi émettait alors un rayonnement 20 fois supérieur à la radioactivité naturelle... La preuve est faite que ce convoi n'est pas aussi anodin que voudrait le laisser entendre Mme Lauvergeon. Pourquoi, l'Etat et la SNCF n'ont pas accepté de respecter les principes d'information et de transparence qui sont pourtant affirmés par la loi du 13 juin 2006, dite « loi TSN ». Quel gâchis de l'argent public occasionné par ce convoi, argent public qui serait plus utile s'il était destiné à mettre en œuvre une politique énergétique juste socialement et soutenable écologiquement.

Le collectif STOP-EPR ni à Penly, ni ailleurs remercie tous ceux et celles qui ont participés au rassemblement : militant(e)s écologistes (Réseau Sortir du nucléaire, Greenpeace, Collectif UCJS rouennais), adhérent(e)s des partis politiques qui revendiquent la sortie du nucléaire (Alternatifs, Europe Ecologie, FASE, Gauche unitaire, NPA, Parti de Gauche), et surtout les syndicalistes de SUD-rail et les experts de l'ACRO qui ont apporté une aide précieuse à cette action.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Gérard Letailleur
  • : Retrouvez les réactions de Gérard Letailleur concernant les sujets d'actualité et de société. elections municipales, petit couronne, parti socialiste, parti communiste,parti de gauche, front de gauche,
  • Contact

Réseaux sociaux

badge (1)

Recherche

Téléchargement du dossier scolaire

La rentrée scolaire en question, nos explications au format .pdf :

Page 1 Page 1

Page 2 Page 2