Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 22:05

Les élus du Parti de Gauche de Petit Couronne partagent la lutte des Petroplus, depuis 18 mois.

IMG 1714Il nous parait essentiel de rappeler l’importance du raffinage en France. C’est d’abord une question d’indépendance énergétique pour notre pays et il n’est aucunement inéluctable de fermer les raffineries les unes après les autres depuis 30 ans.

Nous considérons inadmissible que la France importe aujourd’hui 50% de produits raffinés finis et qu’avec l’arrêt de Petit Couronne qui fournissait 40% du bitume utilisé sur nos routes en France, nous devons maintenant l’importer de Belgique et d’Allemagne. 

Nous restons persuadés que le site normand doit avoir un avenir. C’est d’autant plus nécessaire que l’activité de cette entreprise a, au-delà de l’essence, des huiles et du gazole, des répercussions sur l’automobile avec la production de matière première pour les plastiques etc.

Ce sont aussi des sous-traitants qui se retrouvent en difficulté ou encore des entreprises dont l’activité est étroitement liée à celle de Petroplus.

Le renoncement ne doit pas être à l’ordre du jour.

photo Petro+ armadaA la Région, au Département, à la CREA, à la commune la question de l’avenir de la raffinerie doit rester la priorité. Pas question d’envisager la ré-industrialisation du site, ni son repositionnement industriel. La solution en faveur d’un repreneur doit être soutenue pour respecter les engagements que l’ensemble des responsables politiques, élus locaux et nationaux ont pris auprès des organisations syndicales de l’entreprise. Les capacités financières de la BPI doivent être mises au service de la sauvegarde de Petroplus.

 

Réquisition et nationalisation reste une option.

A défaut d’un repreneur, les pouvoirs publics doivent aller jusqu’à la nationalisation de l’entreprise. L’objectif  d’un pôle public de l’énergie, à l’heure où M. de Margerie, PDG de Total se croit permis d’annoncer la fermeture de nouvelles raffineries en France, est plus que jamais nécessaire si nous voulons éviter des importations massives de produits raffinés, fabriqués dans des conditions sociales et environnementales inacceptables et qu’il conviendrait donc de taxer.

Faire tomber les masques et les impostures.

Nous savons que des repreneurs potentiels existent et nous pensons également que, malgré de belles paroles, le gouvernement n’a pas joué son rôle dans ce domaine, en cédant à la pression des majors du pétrole (Shell, Total) qui veulent éviter des repreneurs qui seraient des concurrents.

Pour l’ensemble de ces raisons, et contrairement à la position du Préfet, ou de certains élus locaux qui invitent « à tourner la page », nous ne nous résignons pas à voir la disparition d’une telle entreprise dans notre région.

Rendez vous Vendredi 21 Juin à 12H30, devant la raffinerie de Petit Couronne pour une assemblée générale importante que peut réserver quelques surprises !

Soyons toujours solidaires, la lutte nous concerne tous !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans Politique
commenter cet article

commentaires

pre dental programs 14/11/2014 20:29

Les gens sont debout dans ta vérité, et à juste titre! Tout de même, il doit à quelqu'un ostaivat vos droits!

lecture transcription 12/11/2014 15:26

Les gens tôt ou tard à défendre leurs propres droits, et à juste titre! Probablement tout le monde a toujours un avis!

capstone project nursing 06/11/2014 16:32

Pour les clients, il est important de savoir qu'ils achètent un produit de qualité à la région et pas d'autre moyen! Tout de même, la qualité est la qualité!

Présentation

  • : Le Blog de Gérard Letailleur
  • : Retrouvez les réactions de Gérard Letailleur concernant les sujets d'actualité et de société. elections municipales, petit couronne, parti socialiste, parti communiste,parti de gauche, front de gauche,
  • Contact

Réseaux sociaux

badge (1)

Recherche

Téléchargement du dossier scolaire

La rentrée scolaire en question, nos explications au format .pdf :

Page 1 Page 1

Page 2 Page 2