Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 23:57

Le groupe Financier suisse Petroplus reste muet sur l'avenir de trois  raffineries : Petit Couronne, Anvers et Cressier en Suisse, qui ont été mises à l'arrêt au début du mois.

Pour l’intersyndicale de Petro-plus (CGT, CFDT, CFE/CGC) :IMG 1714

Aujourd'hui comme hier, une seule alternative  trouver un repreneur, pour cela l’état doit réquisitionné l’outil de travail et mettre en place une politique d'égalité de traitement entre les produits raffinés en Europe qui respecte les normes environnementales et de sécurité et les importations de produits finis venant de pays sans normes et faisant du dumping social.

La rencontre des syndicats avec le ministre de l’industrie Mardi 17, n’apporte aucune réponse à l’attente des salariés qui ne savent même pas s’ils seront payés après le 20 Janvier. Le silence et l’absence de Petroplus est un scandale !

La capacité de raffinage français a été réduite de 25% en 18 mois. Réduction de capacité à Gonfreville, fermeture de Total-Flandres et de Pétroplus-Reichstett, mise sous cocon de Lyondel Basel-Berre.

Aujourd’hui s’ajoute  la raffinerie de Petit Couronne. Cette situation se traduit par une augmentation insupportable des importations notamment de gasoil qui arrive de pays non soumis aux contraintes environnementales. IMG_1721.JPG

Alors aujourd’hui 2000 personnes ont apportés leur soutien aux salariés de petroplus en lutte pour leur emploi, mais aussi pour sauvegarder l’indépendance de notre pays en matière énergétique.

 Dans le même temps Jean Luc Mélenchon était en meeting en Alsace et termine son discours en pensant aux solutions pour mettre fin à la casse de nos usine,; lire ci dessous:

Un dernier couplet contre la «définanciarisation de l’économie française»,pour la «planification écologique» et le «partage des richesses».Appelant à une «révolution citoyenne» en France, Mélenchon répète sa proposition d’un «droit de préemption» pour les «travailleurs» qui veulent créer une coopérative lorsque leur entreprise doit fermer et celle d’un«droit de veto suspensif» au comité d’entreprise lorsque la boîte fait des bénéfices. «On ne laisse plus partir une seule usine! Une seule machine!»,finit-il avant de rendre hommage à Jean-Jacques Rousseau… Et de citer Victor Hugo et ses Misérables: «J’effaroucherai le bourgeois peut être, mais je réveillerai le peuple». Conclusion du «républicain»: «Dans le drapeau français, il y a du rouge. Et le rouge est ici.»

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Gérard Letailleur
  • : Retrouvez les réactions de Gérard Letailleur concernant les sujets d'actualité et de société. elections municipales, petit couronne, parti socialiste, parti communiste,parti de gauche, front de gauche,
  • Contact

Réseaux sociaux

badge (1)

Recherche

Téléchargement du dossier scolaire

La rentrée scolaire en question, nos explications au format .pdf :

Page 1 Page 1

Page 2 Page 2