Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 15:35

 

Ci dessous un graphique simplifié qui reprend l'analyse de la chambre régionale des comptes, que vous pouvez retrouver sur le site www.petit-couronne-ensemble.fr en lien. L'autofinancement net de la ville y est devenu négatif. L'analyse de la chambre des comptes tire d'ailleurs la sonnette d'alarme sur cette siruation fin 2007. Avec les mêmes critéres d'analyses contrairement au discours de la majorité municipale actuelle, la situation est bien plus dégradée.

lllll

Le Budget primitif 2010, de la commune et du CCAS, aggrave l’autofinancement net disponible.  En 2009, le résultat annuel des comptes de fonctionnement  ne couvre pas les montants de la dette en capital.

Depuis 2005, l’évolution des dépenses reste toujours plus importante que les recettes.

Le rapport de la chambre régionale des comptes que vous pouvez retrouver sur notre site www.petit-couronne-ensemble.fr indique clairement qu’en 2001 la capacité nette disponible pour investir était de 997 547 €, à mon départ en 2004, elle était de   1 526 949 €. Mon successeur, Claude Piolé, déclarait au conseil municipal debut 2005 que la situation financière était bonne.

L’explication de la dégradation est simple : entre 2001 et 2004, les dépenses de fonctionnement augmentent de 5 %,  les recettes de + 7 %.

Depuis 2008, contrairement aux déclarations du Maire (Mr Randon) et de sa majorité, la situation s’aggrave : les recettes courantes seront de + 3 %, les dépenses  de + 8 % à 10 %. Le compte administratif et de gestion du percepteur en 2009 confirme 805 454 € d’excédent en fonctionnement, pour  1 013 889 € de dette en capital. Voila la vérité.  Sans  reprise d’excédents antérieurs,  de nouveaux emprunts, de recettes exceptionnelles et de reports d’investissements, nous serions en cessation de paiement. Il n'y a pas en 2010 de perte de recettes fiscales courantes, globalement entre 2007 et 2010 elle reste positif. L'année 2011 avec les réformes en cours de la TP et la dette de l'état les risques d'une perte de recettes sont grandes. Il ne faudra cependant pas imputer la situation dégradée des finances de la ville à cela, car en 2010, les recettes sont en hausses.

Le  budget prévisionnel 2010 accélère la dérive des charges de fonctionnement.

Il s'agit d'abord d'une gestion à courte vue, sans étude prévisionnelle, prenant en compte les effets financiers des décisions prises en matière de personnel, de redéploiement des services, des besoins   en maintenance et entretien des équipements, voiries, terrains, etc. consécutifs à leur usage et vieillissement, qui en est la cause principale.

Observations sur 2 faits parmi d’autres ?

- La réduction de la subvention au CCAS de 300 000 €, permettant de réduire  la hausse globale du budget ville. Conséquence : un budget de fonctionnement du CCAS voté en déficit comblé par un emprunt.

- L’annonce d’une perte de recettes de 700 000 euros, pris par référence à une recette exceptionnelle de 2008 du fond de péréquation départementale de Taxe Professionnelle. La preuve les recettes courantes  restent en hausse de 3 % par rapport à 2007.

Augmentation, à nouveau, des impôts locaux : + 2,5 % sur le foncier bâti.

La Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM=40 000 Euros) que vous payez avec vos impôts est reversée par la CREA à la ville. Nous suggérons une baisse du taux d’imposition correspondant à cette somme : Le maire et sa majorité ont refusé  cette baisse du taux de la TH, préférent augmenter vos impôts.

L’investissement 2010 ne sera pas exécuté selon les prévisions. Une grosse partie de ce budget servira à combler le déficit de fonctionnement 2010 et sera utilisé de la même façon en 2011.

Les travaux engagés devront être payés, les emprunts remboursés,  la rénovation et  l’équipement nécessaire au fonctionnement des services ainsi que la remise en état de certaines voiries, (Pierre d’état, Claude Monet, etc.) ne pourront être repoussés.  L’avenue Jean Jaurès, les jardins aquatiques, etc.… inscrits déjà en 2009, risquent à nouveau d’être inscrits pour la forme.

En fait, la gestion de cette majorité est l’équivalent d’un ménage qui dépense tous les mois plus qu’il ne gagne et pour compenser cette différence ferait des emprunts. On sait où cela mène !! 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans commune
commenter cet article

commentaires

arnaud 03/05/2010 20:08



80 % d'augmentation !!!!! Et dire qu'il avait été écrit que le nouvel hebdo ne devait pas coûter plus cher. Pourquoi
autant d'argent gaspillé ? L'ancien journal suffisait largement pour l'usage auquel il est destiné.


Pour ce qui est du logo, je trouve vraiment dommage d'avoir changé. Le premier était vraiment plus parlant et représentait mieux notre ville. Mais quelle idée ce nouveau logo, sans aucun sens,
aux couleurs flashy ! C'est du n'importe quoi. Encore de l'argent public par les fenêtres...



Arnaud 24/04/2010 18:21



Savez-vous si le nouvel hebdo coûte plus cher que l'ancien et connaissez-vous le budget dépensé pour le remplacement du logo ?



Gérard Letailleur 25/04/2010 15:30



Ce que nous pouvons évoquer, sous inventaire d’une analyse plus importante à faire avec consultation des factures, que tout citoyen peut
demander à consulter.


 Les comptes administratifs indiquent les évolutions pour les postes de dépenses qui correspondent à vos questions, les dépenses payées
pour les publications sont de 52 700,31 euros en 2008 ancien Hebdo et 94 959,49 euros en 2009, soit une hausse de 80%.


Pour le logo, les frais ne peuvent être globalement chiffrés, en effet la plupart des supports de signalétique de la ville seront à changer,
le coût  important d’un tel changement ne nous semblaient pas une priorité de dépense, cette décision prise uniquement par le Maire sans consultation
du conseil municipal, ni participation de la population, contrairement au logo précédent.



monnier 21/04/2010 20:36



Bonjour Mr Letailleur  du front de gauche unis mais combative ;


 


à  recommmander c'est très important pour les finances de la commune !


Les machinations médiatiques du pouvoir   ETATIQUE de du gouvernemt actuel des directeurs qui écoutent des criminels de guerres maintenant Mr Sarkosy et Mr Fillon ; Mr hortefeux Les
pompiers idiot ; moi je n'ai pas de grande théôrie sur les calculs financiers mais les miens sont plus pratiques que certains parti des droites !


Ce que je vous explique dans l'ETAT actuel des budgets de la commune qui n'est pas celle d'une très grande ville ; > TROIS dispositions à effectuer pour stopper les spéculations et dérives des
dépenses .


> 1 : Réduires  l'augmentations des dépenses du taux de son pourcentage !


> 2 : bloquer ou réduires les charges de gestion qui sont importantes : > les calculs en croix et en proportionnallitées INV ; consulter la courbe évolutive répartie progressive des revenus
et des budgets de fonctionnements  !


> 3 : Stopper la taxe froncière impôts locaux ! pour éviter la spéculation des logements diverses !


> 4 : Retrouver la taxe professionnelle pour les budgets de la commune > chiffres qui doit -être remodifiés à la hausse pour les écoles ; les équipements sportifs gratuit pour les jeunes et
les moins jeunes ; c'est imporatnt pour l'équilibre des jeunes pour l'instant les caméras ne servent à rien à part aggraver le déficit de la commune > par contre les rénovations et les
maintenances des installations sportives oui mais pas des dépenses inutiles   ;   Mr Sarkosy recherhé par Le TPI pour crimes de guerres en afghanistan et de ventes d'armes de
guerres à des pays qui possèdent des compagnies de pétroles !


La taxe professionnelle doit être maintenue surtout sur les multinationnales qui ont des C-A très important !



Gérard Letailleur 25/04/2010 15:28



Sur la commune les recettes jusqu'en 2010 restent en hausse réguliére, comparable au taux d'inflation. Le probléme concernent les dépenses qui depuis 5 ans évoluent beaucoup plus vite que les
recettes, sans service nouveau voir même des restrictions. En 2011, des charges nouvelles avec la crêche vont s'ajouter. De plus les réformes en cours des collectivitées, des taxes
professionnelles, et l'intercommunalité CREA, vont limiter encore plus l'évolution des recettes. Voilà pourquoi nous dénoncons une gestion à courte vue depuis 2008.



Présentation

  • : Le Blog de Gérard Letailleur
  • : Retrouvez les réactions de Gérard Letailleur concernant les sujets d'actualité et de société. elections municipales, petit couronne, parti socialiste, parti communiste,parti de gauche, front de gauche,
  • Contact

Réseaux sociaux

badge (1)

Recherche

Téléchargement du dossier scolaire

La rentrée scolaire en question, nos explications au format .pdf :

Page 1 Page 1

Page 2 Page 2