Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 13:08

Mon combat politique ?

Je suis élu local depuis longtemps. J’ai été maire 28 ans, vice-président d’agglomération, président de divers syndicats intercommunaux. Les mesures et réalisations que j’ai engagées toutes ces  années ont aussi une valeur nationale et européenne et pas seulement locale. Elles forment un tout, car la politique au sens noble du terme, c’est d’abord un projet de société qui fonde sa raison d’être au service de l’humain d’abord ! Je reste porteur de ce combat politique avant tout et en dehors des chapelles politiques partisanes, des ambitions personnelles ou des opportunismes d’intérêts.

Mon  combat politique, est de chasser la finance et les multinationales des biens publics qui relèvent de l’intérêt général, parfois de la vie humaine. Il faut que le peuple se réapproprie ces biens communs et les gère dans l’intérêt de tous. Or la finance et les multinationales gouvernent en Europe, grâce à leurs puissants réseaux et lobbies, elles y font la pluie et le beau temps et vont à rebours de cette logique ! Hollande qui en avait fait ses ennemis, a comme la plupart des dirigeants socialistes solfériniens trahit ceux qui l’ont porté au pouvoir. 

En 2014, l’élection politique fondamentale, c’est l’élection européenne. C’est le moment de donner  son avis sur le garrot qui est en train de  nous étrangler. Que le Maire et sa majorité à Petit Couronne nous explique qu’il accepte les politiques d’austérité qui viennent du gouvernement (via un dictat européen) et qui se répercutent sur les collectivités, cela démontre que l’élection municipale est fondamentalement politique.

Il s’agit bien en Mars prochain, d’élire des conseillers municipaux qui feront des communes des lieux de résistance et de combat contre l’austérité. (J’y reviendrai dans mes prochains articles)DSCN8846

Tous les jours des fermetures d’usines, des délocalisations, tous les jours des Etats soumis aux rapaces de la finance, au tout puissant marché, tous les jours des réformes qu’on dit structurelles mais qui déstructurent les services publics. Tous les jours plus de pauvres, plus de femmes et d’hommes vivant dans la rue.

Aujourd’hui, la xénophobie, la haine montent de toutes parts ! L’accumulation des réformes structurelles partout en Europe, imposées par la Commission Européenne, tue l’Etat social, laissant chacun seul face à l’ogre qu’est le marché ! Le dumping fiscal et social, savamment orchestré par la libre circulation des capitaux achève le modèle social européen en  favorisant les délocalisations !
"L'alternative à l'austérité c'est possible"place au peuble

La Banque centrale européenne mène une politique de maîtrise de l’inflation, d’euro fort et depuis peu accorde aux banques des liquidités. L’inflation permettrait de résorber une partie de la dette des Etats, ce à quoi la BCE se refuse. Elle soutient donc l’idée qu’il faille des réformes structurelles et l’austérité pour réduire sa dette ! 

Actuellement, le but des politiques est de trouver l’accord le plus favorable à la finance, pour « calmer » les marchés comme disent les belles personnes.

D’ailleurs, ils ne se sont pas privés de spéculer sur l’euro, ni sur les dettes (en jouant sur les titres obligataires) de la Grèce, de l’Espagne, de l’Italie et du Portugal…Ils ont même réussi à imposer directement leur volonté via la troïka qui regroupe la Commission européenne, la BCE et le FMI. Au menu pour la Grèce, réformes structurelles, austérité et privatisations. Pour Chypre, la taxation des dépôts bancaires en-deçà de 100 000 euros est maintenant une réalité pour 2015!
Avec le traité Merkozy, la finance a réussi son dernier pari.

La Commission européenne pourra émettre un avis, qui sonnera comme un impératif, sur les projets de budgets nationaux. La réduction des déficits et les réformes structurelles seront au menu et seront la contrepartie de la validation des budgets. Nous venons de le voir pour le budget 2014  et allons le subir sur les 2 ans à venir! En clair, la crise est le merveilleux moyen pour la finance d’achever son projet de destruction de l’Etat et d’enrichissement aux dépens des peuples !The-babysitter sarko angéla
La conséquence pour les Etats européens est claire : abolition des tarifs douaniers, abaissement drastique des normes sociales et écologiques… En français ça donne du poulet au chlore et du bœuf aux hormones dans nos assiettes et des salariés sous payés et toujours plus précarisés !
Nous devons être des objecteurs de conscience ! Des gardes fous du Bien commun !
Il faut révolutionner l’Union européenne ! En désobéissant aux traités! En proposant de développer une autre économie, au service des humains et non l’inverse.  En proposant la fin de l’indépendance de la BCE et un changement clair d’orientation monétaire ! En promouvant le protectionnisme solidaire et l’idée d’une planification écologique européenne.

 

Voilà le combat politique  que je compte mener en 2014, en étant présent et actif, là où je serai le plus utile, notamment sur le plan local.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Gérard Letailleur
  • : Retrouvez les réactions de Gérard Letailleur concernant les sujets d'actualité et de société. elections municipales, petit couronne, parti socialiste, parti communiste,parti de gauche, front de gauche,
  • Contact

Réseaux sociaux

badge (1)

Recherche

Téléchargement du dossier scolaire

La rentrée scolaire en question, nos explications au format .pdf :

Page 1 Page 1

Page 2 Page 2