Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 19:42

La taxe carbone: un goût de «bouclier fiscal»

L'environnement a bon dos, décidément. Quand il s'agit de faire un cadeau aux entreprises, un petit coup de «vert», couleur très à la mode, et le tour est joué. Il en va ainsi de la proposition faite par le Président de la République d'une taxe carbone, pour contribuer à remplacer une partie de la taxe professionnelle. Avec les élus de la liste Petit Couronne Ensemble, je suis évidemment favorable au fait de mettre à contribution les pollueurs. Si la taxe carbone avait eu cet objectif, nous aurions applaudi à deux mains. Il n'en est rien.
Très concrètement, le remplacement de la taxe professionnelle par la taxe carbone constitue un transfert de la fiscalité des entreprises sur les ménages. J'ai envie de dire «une fois de plus». Et, pire encore, cette taxe pérennise le droit des plus riches à polluer. J'y reviendrai.

L'essentiel de cette taxe frappera en effet les particuliers. Elle va en effet peser sur la consommation en énergies fossiles: pétrole et gaz, en particulier. Autant dire les véhicules individuels et le chauffage. L'idée étant d'inciter à trouver des modes alternatifs. Je veux bien. Alors, je regarde : où sont les investissements de l'Etat en faveur du développement des transports en commun ? Quels moyens sont mis pour permettre aux citoyens de changer de mode de chauffage surtout quand on connaît le prix d'un chauffage électrique ? J'ai beau chercher, je ne trouve rien de tout cela.

Aucune alternative n'est mise à la disposition des habitants de notre pays dans ce sens

Une fois de plus donc, ce sont les plus fragiles de nos concitoyens qui vont passer à la caisse pour financer les cadeaux faits aux entreprises. En effet, le projet du Président Sarkozy exonère du paiement de la taxe carbone les plus gros émetteurs de gaz à effets de serre. Il se défend en expliquant que ces grandes entreprises sont d'ores et déjà soumises au marché européen des quotas de CO², le fameux marché du droit à polluer auquel nous sommes opposés par ailleurs. Mais l'argument de M. Sarkozy est faux : 90% des entreprises auxquelles il fait allusion sont exemptées de payer des droits à polluer.
Non seulement la taxe carbone ne va pas réduire la pollution de masse mais en plus elle ne pèsera que sur le porte-monnaie des citoyens. Tout cela rappelle bougrement le «bouclier fiscal», vous ne trouvez pas ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Letailleur - dans Société
commenter cet article

commentaires

jerome 31/12/2009 11:55


Pour le citoyen lambda, la conséquence la plus concrète de la décision des Sages, c'est que le prix de l'essence et du gaz n'augmentera pas le 1er janvier. Ça ne se refuse pas. Et c'est
toujours bon à prendre dans un contexte économique et social qui oscille, en France comme ailleurs, entre morosité et abattement.


Gérard Letailleur 31/12/2009 12:13


Eh bien oui, la décision est bonne, mais l"offensive va reprendre. Une vrai planification écologique reste necessaire, est elle compatible avec la sociéte du capitalisme libérale, je pense qu'il
faut un autre modéle de société, nous pouvons y contribuer tous ensemble.


yaya 17/09/2009 09:08

hé oui un impôt de plus mon porte monnaie lui dit au secours     tout ça ne fait  que nous appauvrir mensonge est le traite mots

Présentation

  • : Le Blog de Gérard Letailleur
  • : Retrouvez les réactions de Gérard Letailleur concernant les sujets d'actualité et de société. elections municipales, petit couronne, parti socialiste, parti communiste,parti de gauche, front de gauche,
  • Contact

Réseaux sociaux

badge (1)

Recherche

Téléchargement du dossier scolaire

La rentrée scolaire en question, nos explications au format .pdf :

Page 1 Page 1

Page 2 Page 2