Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 00:01

La gauche social-démocrate et la crise

La crise financière et bancaire de 2009 survient vingt ans après la chute du mur de Berlin et l'effondrement de l'économie dirigée, version soviétique. On avait alors célébré la victoire de la démocratie et du marché, soulignant qu'il n'y avait pas d'alternative crédible à ces deux systèmes. Mais il y a marché et marché. Car, à l'économie socialisée de l'Est et au capitalisme régulé européen, s'est substituée une économie de casino, dont nous payons les pots cassés.

La gauche de gouvernement aurait dû apparaître comme un recours naturel dans la tourmente. Ce n'est pas le cas.
La gauche anglaise est au gouvernement, mais, ayant vendu son âme au néolibéralisme et à la City, elle est dépourvue de solutions crédibles. La gauche italienne est en déroute face à Berlusconi, faute d'avoir réussi à convaincre un électorat déboussolé qu'elle était encore une force de progrès. Le mariage des héritiers du PC italien et de la démocratie chrétienne au sein du nouveau Parti démocratique, au lieu de ratisser large, a réduit l'offre politique sans offrir d'alternative convaincante.

Le Parti socialiste français, tout à ses divisions internes, est encore capable de replâtrages de circonstance ( exemple les élections européennes), mais ces divisions sont un secret de polichinelle. La puissante social-démocratie chrétienne allemande est aux abois. Elle a faibli, même dans ses bastions les plus solides, et les sondages ne lui donnent que quelques points d'avance sur le petit Parti libéral, qui pourrait devenir l'allié naturel d'Angela Merkel, après les élections au Bundestag.
Même le Parti socialiste espagnol, qui semblait en meilleure posture en raison des faiblesses du Parti populaire, souffre de la crise, à laquelle il a d'ailleurs contribué en laissant se développer une énorme bulle immobilière.

La gauche de tradition social-démocrate régresse sous la poussée des populismes.
Elle n'arrive pas à convaincre l'électorat modéré qu'elle gérerait mieux la crise que la droite et elle ne parvient pas à convaincre l'électorat de la gauche radicale que ses propositions sont meilleures et plus réalistes que celles des révolutionnaires en chambre.

Faute d'avoir créé son propre espace d'idées et de programmes, la gauche est écartelée entre des pulsions radicales et des réactions ponctuelles qui ne constituent pas une alternative crédible. Elle n'aura pas de perspective tant qu'elle n'aura pas redéfini, de manière à la fois réaliste et porteuse d'espérance, sa vision du monde.
La crise appelle à une redéfinition générale de nos systèmes politiques et économiques.
Si la gauche veut revenir au pouvoir, elle doit, non seulement démontrer que Nicolas Sarkozy, Silvio Berlusconi ou Angela Merkel sont dans l'erreur, mais surtout empêcher que l'électorat populaire et celui des classes moyennes ne préfèrent les sirènes populistes de droite, ou les drogues idéologiques de l'extrême gauche.

Récemment, même le Financial Times, journal, par excellence, de l'économie de marché, s'est préoccupé du vide créé par cette évanescence de la gauche et s'est autorisé quelques conseils. La gauche européenne, écrivait-il, devrait s'emparer des trois «  E » : Entreprise, Environnement, Éducation. Sur le premier « E », la gauche est encore prisonnière des schémas passés ; sur le second, elle a pris du retard ; sur le troisième, elle est victime des pesanteurs de son électorat.

La gauche européenne saura-t-elle s'engager dans une réflexion sans tabous sur ces thèmes ?

(*) Président de l'Institut universitaire européen de Florence.
Yves Mény (*)

Cette réflexion de Yves Méry sur l'état de la social démocratie, démontre qu'il faut faire naitre à Gauche une nouvelle force politique, sans concession avec le capitalisme et le libre échange dans l'économie de marché. Le front de Gauche qui rassemble chaque jour de nouvelles forces offre cet espoir. www.lefrontdegauche.eu

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Méry - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Gérard Letailleur
  • : Retrouvez les réactions de Gérard Letailleur concernant les sujets d'actualité et de société. elections municipales, petit couronne, parti socialiste, parti communiste,parti de gauche, front de gauche,
  • Contact

Réseaux sociaux

badge (1)

Recherche

Téléchargement du dossier scolaire

La rentrée scolaire en question, nos explications au format .pdf :

Page 1 Page 1

Page 2 Page 2