Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 00:50

L'intervention du groupe Petit Couronne Réussir ensemble L'avenir au conseil municipal du 17 février 2009.
Agir contre la crise.
Le système économique capitaliste, aidé par des politiques qui imposent les concurrences libres et non fossé, plonge les populations de différents pays dans une crise sociale dont les effets se développent chaque jour. Notre région et agglomération ne sera pas épargné  et nous connaissons déjà pour partie la casse d’un millier emplois programmés, délocalisés auxquels s’ajoutent les centaines d’emplois intérimaires, précaires déjà supprimés et le chômage technique qui à explosé.

Depuis Août dernier 250 000 emplois perdus et 250 000 de plus prévus d’ici Juin prochain en France.  En Seine Maritime + 15,3%% de hausse du chômage en un an, + 21% chez les jeunes. Ce système économique, n’est pas à reformé, à adapté ou à simplement régulé, comme le disent, Sarkozy et biens d’autres dans la classe politique. Il faut en changé profondément les logiques remettre l’homme, la planète et l’égalité au centre du système. Des exemples d’approche nouvelle de l’économie dans certains pays d’Amériques du Sud, les résistances à la pensée unique qui s’organisent ça et là, le développement des luttes sociales, concrétisées le 29 janvier en métropole, actif en ce moment dans les territoires d’outre mer, démontre que l’aspiration au changement pour un autre monde progresse, qu’il convient d’encourager ce mouvement et de lui donner un débouché politique.

La collectivité locale doit aider à soulager les Couronnais
Dans cet objectif, le rôle des collectivités locales n’est pas neutre. Elles ont la responsabilité de développer, d’assurer et de préserver des services aux populations, de dénoncer et de résister aux transferts de charges ou de responsabilités qui lui sont imposés.

Par leurs décisions et soutiens, les collectivités peuvent aidés les luttes sociales, faciliter l’accès aux logements sociaux, à la vie sociaux culturelle, à l’égalité, à la solidarité et la citoyenneté.

 

Alors le budget prévisionnel 2009 de Petit Couronne qui a été présenté au conseil municipal du 18 février, répond t’il ?

A la crise économique et financière, aux solidarités et actions pour atténuer la crise, préserver les services et le pouvoir d’achat. ?

Nous l’avons dit lors du débat d’orientation en décembre, rien d’innovant, ne nous est présentés.

Ce budget en fonctionnement reste contraint, il sauvegarde l’essentiel des services et activités mis en place depuis 30 ans, bien que nous constations certain recul, restriction d’aide à l’esthétique urbaine, réduction de bénéficiaire du RME, suppression d’emplois d’assistantes maternelles familiales entre autres.

Ce budget, compense pour les personnels une perte de leur pouvoir d’achat par l’octroi d’indemnités qui pour l’essentiel n’entrent pas dans le calcul de leur retraite et obligeront certains à poursuivre maintenant jusqu’à 70 ans le travail pour ne pas trop y perdre financièrement. Il laisse présager aussi des pertes d’emplois communaux et des transferts d’activités aux secteurs privés.

On note une évolution globale de + 9% des dépenses en cérémonies, publications, relations publiques et réceptions, cela ne nous semble pas être une priorité, dans cette période de crise.

Des Dépenses en évolution plus fortes que les recettes.

Le plus inquiétant de ce budget c’est qu’il propose globalement une hausse des charges courantes de fonctionnement + 6,82%, contre 3% en recettes courantes, par rapport au réalisé 2008 (Dépenses courantes compte de gestion 2008, 14 627 698 euros, prévision budget 15 625 000 euros en 2009), plus 1 000 000 d’euros.
Le site du ministère des finances qui analyse l’évolution des budgets de toutes les communes de France, permet de constaté que la dépense de fonctionnement par habitant à Petit Couronne n’a augmenté en 3 ans que de 0,5% entre 2001 et 2004, puis en 3 ans de 2004 à 2007 de 11,5%, avec ce budget nous passerons à + 20% entre 2004 et 2009 alors que les recettes courantes (hors recettes exceptionnelles) n’augmentent sur la même période que de 2%.

En plus, la TEOM payé par la ville est transféré sur les impôts et charges locatives des Petit Couronnais a doublé la contribution des ménages en 4 ans de 45 à 92 euros sur la valeur locative moyenne en 2009 et nous n’en sommes qu’à la moitié puisqu’en 2015 le taux sera de 7,45 contre 4,38 en 2009.

Ce que nous ne pouvons cautionner dans ce budget, c’est un crédit ouvert de 800 000 euros, non justifiés en dépenses, somme qui représente 23 % des recettes d’impôts locaux TH, FNB, FB.

Cette somme qui est équivalente à la totalité de la taxe d’habitation payé par les PETIT Couronnais en 2008 et dans le même temps les Petit Couronnais vont voir leurs feuilles d’impôts locaux augmentés de 8 à 10% sur la TH et le FB, avec les votes des taux communaux et départementaux qui sont confirmées.

 Cette gestion à courte vue, floue et peu transparente, contraste fortement avec votre déclaration en débat d’orientation budgétaire, de ne  pas avoir une gestion au jour le jour.

Article à venir nos propositions faites en conseil municipal.

Partager cet article

Repost 0
Published by le groupe au conseil municipal - dans commune
commenter cet article

commentaires

justin 01/03/2009 10:24

facon raton je suis choquer par de tel com je suis socialiste et vous aussi jusqu a il n y a pas encore longtemps comment laisser de tel propos dans les com honteux peut etres involontaire de votre part sinon........

Kuga 27/02/2009 01:26

Vraiment, avec le socialiste façon Raton , c'est mensonges et plonge notre pouvoir d'achat. écoeurant;

Présentation

  • : Le Blog de Gérard Letailleur
  • : Retrouvez les réactions de Gérard Letailleur concernant les sujets d'actualité et de société. elections municipales, petit couronne, parti socialiste, parti communiste,parti de gauche, front de gauche,
  • Contact

Réseaux sociaux

badge (1)

Recherche

Téléchargement du dossier scolaire

La rentrée scolaire en question, nos explications au format .pdf :

Page 1 Page 1

Page 2 Page 2