Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 12:08
Gérard Letailleur avec Jean Luc Mélenchon à la gare de Rouen venir soutenir les Petroplus en lutte.

Gérard Letailleur avec Jean Luc Mélenchon à la gare de Rouen venir soutenir les Petroplus en lutte.

Le pire débat d’un second tour de l’élection présidentielle.

Une audience très faible, malgré la diffusion sur 6 chaines.

La présence à ce niveau de M Le Pen révèle aussi une crise de la démocratie française. 

Nous avons eu la confusion totale. Un candidat, Emmanuel Macron, toujours aussi plat et flou sur son programme, hormis pour faire savoir que les retraités seront les premiers touchés par la hausse de 1.75% de la CSG. Que les protections sociales pour les salariés seront remises en cause, etc. et une candidate passant les trois quarts de son temps à dénoncer plutôt qu’à développer ses thèses. Celle qui depuis dix ans tente de faire passer l’idée que le Front national a changée, qu’il est prêt à gouverner, n’a rien démontré.

Face à elle, Emmanuel Macron, a bénéficié du contraste en apparaissant sérieux, mais pas du tout convaincant, ni clair sur ses propositions.

Notre système politique qui est gravement atteint et démontre l’absurdité, de nos institutions ainsi que le niveau alarmant des deux candidats qui restent en face à face le 7 mai. Ce qui s’est passé hier soir est inouï et dangereux pour le pays.

Nous pouvons mesurer, combien un débat Macron, Mélenchon aurait eu une tout autre tenu. Mais le jeu malsain du PS qui a tué son candidat, tout en cherchant à barrer le chemin du second tour à Mélenchon n’aura pas permis cela.

Peu importe, les candidats de la France Insoumise aux élections législatives de Juin prochain seront encore là pour relever le défi.

Macron sera sans doute vainqueur par défaut (encore une fois !), le 7 Mai. L’humeur « dégagiste » dont il a profité, par les vertus d’un système qui donne tous les pouvoirs au candidat d’une fraction du pays, ne se dissipera pas par la magie d’une élection. Plutôt que de célébrer sa victoire, il serait bon qu’Emmanuel Macron mesure cela.

On lâche rien les insoumis, rendez-vous les 11 et 18 juin prochain, pour redonner un avenir ensemble au pays.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Letailleur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Gérard Letailleur
  • : Retrouvez les réactions de Gérard Letailleur concernant les sujets d'actualité et de société. elections municipales, petit couronne, parti socialiste, parti communiste,parti de gauche, front de gauche,
  • Contact

Réseaux sociaux

badge (1)

Recherche

Téléchargement du dossier scolaire

La rentrée scolaire en question, nos explications au format .pdf :

Page 1 Page 1

Page 2 Page 2